Le Belgradois

Deux ans à Belgrade (en Serbie) : mes excursions (en Serbie, au Monténégro, en Croatie, etc), découvertes culinaires et autres aventures.

lundi 5 mars 2007

NOTRE SEJOUR A VIENNE : VOYAGE (EN TRAIN DE NUIT !) ET 1ER JOUR SUR PLACE !

Me revoilà donc pour vous raconter notre séjour à Vienne (qui s'est un peu transformé en un véritable périple sur la fin - mais suspense, je ne dis rien pour l'instant !), qui a été l'occasion de notre premier voyage en train de nuit serbe ! (jusque-là, on avait juste essayé le bus de nuit, au retour de Kotor)

La bonne nouvelle, c'est que Rodolphe n'a pas eu besoin de poser un jour de congé, car le 15 février est férié ici - c'est le jour de la fête nationale serbe !

Alors en plus, si c'est la St Valentin le 14 février, autant fêter tout ça en partant dans une ville romantique non :) ?

 

(comme d'habitude, voir tout en bas du post pour les infos pratiques)


Le voyage :

Mercredi 14 février - 21h30 et des poussières :

Nous nous apprêtions à passer ce qui allait certainement être une longue nuit blanche, dans le train de nuit pour Vienne donc (prévu à 22h05 - arrivée 8h57 : environ 11h de voyage pour 650 km...), étant donné que nous avions acheté des tickets sans réservation, c'est-à-dire des places assises (les couchettes étant au double du prix des sièges normaux !), et que nous savions qu'il allait aussi falloir rester éveillé pendant les contrôles de la douane des 2 côtés de la frontière...

 

Pas mal de petits doutes au départ de ce voyage... Et donc pas mal d'allers-retours un peu dans tous les sens !

Il faut dire que nous étions un peu dans le noir concernant certains détails du voyage... En particulier sur la question de savoir s'il y avait un changement à Budapest !

Point primordial vous me direz... Certes ! Et en plus, il s'est avéré par la suite qu'il y avait bien un changement ! Mais l'employée de gare (plus que laconique !) qui m'avait vendu les billets n'avait mentionné aucune info de ce genre ! C'est seulement plus tard, en feuilletant des horaires trouvés par hasard, que j'ai vu qu'il semblait y avoir un changement pour le train de nuit...

Ce n'est qu'arrivés à Budapest que nous avons eu la confirmation absolument certaine qu'il fallait changer de train : le train s'est vidé complètement !

Le contrôleur auquel nous nous étions adressés au départ de Belgrade n'avait en effet pas fait grand cas de nous, se contentant de répondre "oui" à nos questions sans faire aucune phrase et nous indiquant les wagons-couchettes sans même consulter nos billets qui lui auraient indiqué que nous étions censés voyager assis...

 

 

Autres petites hésitations au départ du train (eh oui, avant même de démarrer le voyage ! On n'est pas doués ? Oui, peut-être...) : est-ce que le fait d'avoir une place sans réservation nous empêche de dormir sur une couchette si elle est libre ?

La réponse est oui ! Vous avez une place sans réservation, eh bien vous voyagez assis, un point c'est tout. Sinon, c'est 50 euros de plus !

 

Bref, pas mal de tâtonnements plus tard (nous montons d'abord dans le wagon avec places assises, puis nous nous ravisons et montons dans le wagon-couchettes, puis nous redescendons après qu'on nous ait fait comprendre qu'on ne pouvait pas voyager en couchettes), les wagons de places assises qui étaient là 2 mn plus tôt ont tous disparu... (est-ce qu'ils nous auraient avertis qu'il fallait descendre si on était restés dedans ?)

 

Il faut donc attendre patiemment, comme pratiquement tous les autres voyageurs que d'autres wagons soient rattachés ... (seules 4-5 personnes montent dans les 3-4 wagons-couchettes, entièrement vides !)


Enfin, nous montons dans le train...

Le point positif : ce sont les fameux compartiments avec sièges super confortables et amovibles qu'on a eus la dernière fois au retour de Budapest !

Le point négatif : pas moyen de profiter du fait qu'ils soient amovibles, car les voyageurs sont nombreux et le train assez rempli... Il va donc falloir passer au moins une partie de la nuit raide comme des piquets en espérant que notre compartiment se vide peu à peu !

 

Alors, est-ce que c'est si terrible que ça, le train de nuit ?

Eh bien, je dirais que c'est beaucoup moins pénible que le train de jour (je veux dire quand on fait un trajet aussi long que celui-là !), et le train a l'air d'aller plus rapidement ! (peut-être justement à cause de la nécessité du changement à Budapest ? En tout cas on n'a eu que 20 mn de retard à Budapest, ce qui nous laissait encore 30 mn pour changer)

 

Mais on a quand même vu la nuit passer !

En fait, on n'a pratiquement pas dormi de la nuit, à part 2h avant Budapest : changements de température (il faisait d'abord une température glaciale si bien qu'on avait tous gardé nos manteaux et écharpes, puis tout à coup les chauffages se sont allumés et nous nous sommes retrouvés dans un véritable sauna, de sorte qu'on s'est tous mis en T-shirts (et on avait encore chaud !!) - ouvrir la porte du compartiment aurait été peu efficace, et en plus c'était le vacarme assuré -, puis retour à la température glaciale du début...), passages fréquents des contrôleurs, qui allument la lumière sans vergogne, contrôles des passeports (au départ du train à Belgrade, et des 2 côtés de la frontière, comme la dernière fois pour Budapest, pendant 1h30...)...

 

A noter qu'à Budapest, pour le changement, il est inutile de vous ruer sur l'unique wagon avec places assises (qui sera certainement complet d'ailleurs) : comme à Belgrade, il faut vous poster à la fin du train et attendre que d'autres wagons soient raccordés.

 

La suite du voyage (Budapest - Vienne) s'est déroulée sans problème, à part qu'on a dû dormir avec la lumière du coup, car l'autre voyageuse qui était déjà là avant nous dans notre compartiment lisait....

 

 

Notre séjour à Vienne

1er jour  (jeudi 15 février) :

Il est 9h et des poussières... Nous sommes enfin à Vienne ! Avec seulement 15-20 mn de retard, bonne nouvelle !
Par contre, inutile de vous dire qu'on a pas une mine des plus fraîches... En plus, il pleut et il fait froid !

Allez hop, direction l'hôtel - le Happy Hostel, à 5 mn à pied de la gare - où on dépose nos bagages.

Et nous nous rendons immédiatement en ville pour découvrir un peu le centre, en attendant que la chambre se libère...

6-7 mn de métro plus tard (en plus, le métro est très propre !), on est déjà sur la Stephansplatz, en plein centre-ville.
(ne vous étonnez pas qu'il pleuve sur certaines photos et sur d'autres non ! Comme il pleuvait ce premier jour, j'ai pris la plupart des photos les jours d'après :))

Et voici le Stephansdom (en français, l'église St Etienne) :

De la place, part l'une des rues commerçantes principales du centre-ville, la Kerntnerstrasse :

Avec pas mal de "Konditorei" (pâtisseries - et non condottiere :)) aux devantures pour le moins appétissantes !

On arrive ensuite à l'opéra ("Staatsoper") :

Et au musée de l'Albertina (ancien hôtel particulier propriété des Habsburg, aujourd'hui transformé en musée - l'un des plus grands musées du monde apparemment, avec une collection datant de 1776 de plus d'un million d'estampes et 60 000 dessins - on n'a malheureusement pas eu le temps de le visiter) :

Quelques rues plus loin, nous tombons sur le Hofburg, le château (résidence d'hiver) de la famille des Habsburg (dont la personnalité la plus célèbre est sans doute l'impératrice Elisabeth de Habsburg, plus connue sous le surnom de "Sissi")

... C'est en plein centre-ville donc !

Et nous revenons vers la Stephansplatz en empruntant la rue Kohlmarkt (rue avec tous les magasins chics du type Gucci et le célèbre pâtissier de la cour, Demel) :

En se retournant, on a la vue sur le château Hofburg :

Et l'on arrive enfin vers la rue Graben, qui revient vers la Stephansplatz :

Après cette rapide petite visite du matin, assez rafraichissante (quand on compare avec les températures très douces de Belgrade cet hiver !) et qui ne nous laisse pas de grandes impressions à cause du temps vraiment pourri (froid et pluie... - par la suite, on a vraiment beaucoup aimé Vienne !), nous revenons à l'hôtel, pour découvrir notre chambre...

Et c'est la surprise ! C'est un véritable petit appart (enfin non, même pas petit, car il fait environ 40-50 mètres carrés quand même !)...
... avec cuisine (équipée !), salon (avec super canapé dont on ne décolle plus une fois installé) !

..., et bien sûr, salle de bains, toilettes et chambre à coucher (dont le lit est très douillet d'ailleurs :)) !

Tout ça pour le prix d'une chambre double normale en France... En fait, c'est sûrement pas mal à louer au mois pour quelqu'un qui cherche un appart meublé pour un court séjour !

 

Pour le repas de midi, le réceptionniste nous indique un petit restaurant sympa à 2 mn à pied même pas de l'hôtel, où nous faisons un petit repas typiquement autrichien (avec bien entendu la Wiener Schnitzel, la fameuse escalope viennoise, qui fait souvent la taille entière de l'assiette ou même plus :)) pour pas cher.

Et l'après-midi, retour en ville pour visiter le château Hofburg... Désolée, pas de photo ici, car elles sont interdites dans le palais !
Mais la visite est vraiment intéressante (et incontournable, quand on visite Vienne !) ! Tout le long, on a droit à un
audio-guide (dont on peut choisir la langue - ils ont vraiment beaucoup de choix : aussi bien français, qu'arabe, japonais ou chinois !) très pratique que l'on peut interrompre, réécouter ou zapper comme on l'entend. Seul inconvénient : après plusieurs de visites, on finit par avoir une crampe au bras à force de le tenir près de l'oreille !!

On commence avec l'impressionnante collection d'argenterie et de porcelaine de la famille impériale : assiettes décorées d'or ou de paysages peints, assiettes en argent, couverts d'or ou d'argent, tables longues de 30 mètres, ...

Puis vient la visite du Musée Sissi (femme de l'empereur Franz Josef) - on y apprend que Elisabeth de Wittelsbach, dite Sissi (prononcer "Sizi" apparemment !), loin de l'image donnée dans les célèbres films avec Romy Schneider, était au contraire un personnage peu sympathique, mais rendu légendaire après sa mort (surtout pour sa beauté, dont elle prenait grand soin) : désintéressée de son rôle d'impératrice (à l'inverse de son mari, qui prenait son rôle de souverain très au sérieux et se levait à 3h du matin tous les jours pour commencer à travailler vers 5h !), malheureuse d'avoir quitté la Bavière et sa vie innocente d'autrefois, elle passait son temps à l'étranger à faire du tourisme et à ressasser des idées morbides...

La visite s'achève avec la découverte des appartements impériaux (une partie seulement), où l'on découvre un peu la vie de la famille royale (mais l'on a plus de détails dans la visite du château Schönbrunn, le palais d'été - dont nous avons fait la visite par la suite)

Un petit tour par le Volksgarten en sortant (mais en hiver, il n'y a pas grand-chose à voir...), et voilà ! C'est tout pour notre première journée !
On n'a fait aucun resto le soir, on a tout de suite filé au lit pour récupérer un peu de sommeil qui nous avait tant manqué la nuit d'avant...

Suite au prochain post :)

 


 

Informations pratiques :

Voyage Belgrade- Vienne :

Distance entre Belgrade et Vienne : 650 km environ

Belgrade - Budapest : 450 km (7h de trajet)
Budapest - Vienne : 200 km (environ 2h30 de trajet - ça va un peu plus vite sur cette partie-là du trajet quand même !)

Train :

2 départs par jour dans les 2 sens :


Aller :

Voyage de jour (train direct) :

Départ de Belgrade : 8h20
Arrivée à Vienne (Wien Westbahnhof) : 19h09


Voyage de nuit (changement à Budapest) :
Départ de Belgrade à 22h05 (changement à Budapest à 5h03 du matin - prendre le train de 5h55 pour Vienne)
Arrivée à Vienne (Wien Westbahnhof) : 8h57


Retour :

Voyage de jour (train direct) :
Départ de Vienne (Wien Westbahnhof) : 9h52
Arrivée à Belgrade : 20h33 (prévoir probablement 1h15 à 1h30 de retard !)


Voyage de nuit (changement à Budapest) :
Départ de Vienne (Wien Westbahnhof) : 20h03 (changement à Budapest à 22h53 - prendre le train de 23h25 pour Belgrade)
Arrivée à Belgrade : 6h29


Prix du billet de train par personne :
5800 dinars l'aller-retour (environ 70 euros) - bizarrement, c'est plus cher que par bus (d'habitude, c'est le contraire).
Compter 50 euros de plus par personne pour des places en couchette ! (mais ça ne vaut pas le coup à mon avis, car on dort très peu à cause des fréquents passages des contrôleurs et des douaniers des 2 côtés de la frontière. En plus, si on choisit une place dans un compartiment, on a généralement des sièges très confortables que l'on peut abaisser à son gré).

Attention à bien noter que de nuit, il y a un changement à Budapest, car ce n'est ni l'employé de gare qui vous vend les billets, ni le contrôleur qui vous le signalera !


Bus :

Horaires :

Je ne me rappelle plus exactement des horaires, mais si je me souviens bien, le départ est à 16h30 de Belgrade, arrivée à Vienne vers 2h du matin !
Idem pour le retour, les horaires sont peu pratiques (enfin un peu plus qu'à l'aller je crois)...

Et difficile de prendre un aller en train, retour en bus, car on ne peut acheter le billet de retour à la gare de Belgrade si on n'achète pas de billet d'aller !

Dans ce cas, il faut jouer avec la chance et espérer qu'il restera des places pour acheter les tickets de retour une fois à Vienne... Mais je doute que beaucoup de Viennois connaissent l'endroit où l'on est censé acheter des tickets de bus internationaux !

Bref, optez plutôt pour un aller-retour "uniforme" !


Prix de l'aller-retour en bus par personne :

5300 dinars (environ 65 euros).


Hébergement à Vienne : Happy Hostel

A 5 mn à pied de la Wien Westbahnhof (gare de l'Ouest) et du métro. Très pratique donc comme emplacement !

Prix : environ 20 euros par personne pour une chambre double (40 euros la chambre) - du moins pour la période où on a réservé.

Chambre : absolument énorme (40-50 m²) ! C'est un véritable appart en fait : cuisine, salon, sdb, toilettes, et chambre à coucher !

Et en plus, le gérant-réceptionniste est très sympathique et a l'air de parler pas mal de langues (allemand, anglais et français très bien, et aussi italien d'après ce que j'ai pu voir...)


Restaurant à côté de l'hôtel (où nous avons mangé le midi) :

Gasthaus zu Inge & Gary Franceschi

Adresse : Aegidigasse 15

Cuisine typique autrichienne, avec menu du jour (soupe et plat) pour pas cher du tout (quelque chose comme 5,50 euros si je me souviens bien).

Posté par natynatt à 11:24 - 5. Excursions en dehors de la Serbie - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire