Le Belgradois

Deux ans à Belgrade (en Serbie) : mes excursions (en Serbie, au Monténégro, en Croatie, etc), découvertes culinaires et autres aventures.

lundi 28 mai 2007

MINI WEEK-END A DUBROVNIK !

Il y a déjà bientôt 1 mois (eh oui, j'ai vraiment pris du retard dans mon blog...), nous sommes partis un petit week-end au sud de la côte dalmate (en Croatie), à Dubrovnik - autant profiter de mon obligation de sortir tous les 3 mois du territoire serbe pour visiter un peu la région, non :) ?


Jeudi 3 mai : voyage et 1er jour sur place

Contrairement à notre dernier voyage, en train de nuit, nous avons cette fois opté pour un aller-retour en bus de nuit : les horaires étaient plus pratiques que ceux du train, et puis aussi, on voulait éviter les problèmes que peuvent causer d'éventuels changements de train (non non, aucune allusion à notre retour de Vienne !!).

Je pourrais bien évidemment passer sous silence le récit du voyage... Mais ce serait omettre de narrer tout le charme des transports serbes :) !

***

Donc, le voyage :

Belgrade (où il pleut après une journée éclatante de soleil), 22h45 :
Le bus démarre à l'heure...
Nous essayons de dormir tant bien que mal, malgré les arrêts au beau milieu de la nuit aux diverses villes serbes desservies par ce bus (tâche difficile, car le chauffeur rallume évidemment la lumière à chaque fois dans tout le bus !)...

Vers 2-3h du mat', nous passons la frontière... où nous avons d'ailleurs une petite frayeur, car le douanier, lors de l'habituelle vérification des passeports de tous les passagers du bus, garde nos deux seuls passeports + celui d'une autre personne - nous sommes apparemment seulement 3 étrangers dans le bus -, pour les emporter avec lui hors du bus, sans nous dire mot !! (d'habitude, ils tamponnent le passeport direct sur place dans le bus)

Environ 30-35 longues minutes passent avant que le douanier ne remonte enfin dans le bus pour remettre nos passeports tamponnés au chauffeur. Qu'est-ce qui peut bien leur prendre autant de temps à vérifier ??!

En tout cas, les douaniers et le chauffeur semblent être de bons copains, puisque le chauffeur leur offre, des 2 côtés de la frontière, ce qui nous semble être de petits paniers-cadeaux, avec petites choses à manger, etc... (et ça sera la même chose tout au long du voyage ! Un peu louche vous avez dit ?)

Le bus redémarre, et à partir de là, trouver le sommeil devient officiellement TRES difficile : nous sommes sur de minuscules routes de montagne qui tournent dans tous, tous... mais absolument TOUS les sens !!!! Et ça accélère, et ça ralentit... Le trajet est très, très laborieux !
Pas très agréable de se sentir ainsi balancé dans toutes les directions à la fois dans ce noir total ! Ca rend les rêves assez chaotiques...

Nous découvrons enfin (sous la pluie par contre) le paysage de l'autre côté de la frontière au petit matin : canyons avec rivière au fond (magnifique !), collines, montagnes, ...

..., châteaux perdus dans les hauteurs...

... puis champs plats parsemés d'énormes bosses et mottes de terre (sûrement pas de taupes mais de quoi alors ?), suivis de cultures en plateaux, puis d'autres champs délimités par des petits murets de pierre, ruines de maisons (dont le nombre m'étonne d'ailleurs sur le coup, vous comprendrez plus tard pourquoi), petits villages perdus où le bus s'arrête parfois, plus ou moins longtemps, pour prendre ou déposer un voyageur... Ca varie toutes les demi-heures ! Bref, le paysage est agréable et divertissant à regarder, et on ne s'ennuie pas. Ca permet d'oublier un peu le mal au ventre !

***

Il est bientôt 9h30 du matin, et je m'apprête déjà mentalement à annoncer sur mon blog, à mon retour à Belgrade, que le trajet s'est passé normalement, et même... (mis à part bien sûr les petits désagréments habituels des transports serbes bien sûr, mais on commence à être rôdés :))... bien !!

MAIS...

Eh oui chers lecteurs, vous l'avez deviné... Petit pépin en perspective ! Mais pas un énormissime comme à Vienne quand même :) Puisque cette fois-ci, nous l'avons évité !

Nous arrivons donc à Mostar... Le nom me dit vaguement quelque chose, j'ai dû apercevoir ça dans les guides de voyage...
Ca a l'air pas mal du tout comme ça du bus, on aperçoit de petites rues cachées derrière les très nombreuses ruines de maisons envahies de mousse et de plantes exotiques à côté desquelles passe le bus... On voit que la ville a été bombardée !!

Bref, le bus fait un arrêt à Mostar, et le chauffeur nous annonce comme d'hab la durée de la pause, en serbe bien sûr. Sauf que cette fois, la pause prévue est très longue (3/4 d'heure)... et il me semble avoir compris que le chauffeur disait quelque chose d'important... Quelque chose sur un changement de bus apparemment ???!!... Même si ça me semble bizarre, puisque primo, l'employée de gare ne nous l'a pas signalé (mais ça ne serait pas la 1ère fois n'est-ce pas), et que deuxio, pour moi, l'avantage du bus par rapport au train, c'est que justement, on n'a pas de changement à faire... (théorie totalement fumeuse, je sais).

Mais bon, on ne va pas faire la même erreur 2 fois : comme nous l'avons déjà appris à nos dépens, ici, mieux vaut se renseigner deux fois (et même 3 !) qu'une ... ; je me renseigne donc auprès du chauffeur...

Et... BINGO !
Il y a bien un changement de bus !!!

Le chauffeur est sympa, il nous montre comment faire : il faut se rendre dans le bureau d'information (qui joue à la fois  le rôle de guichet de gare et d'office de tourisme), où l'on donne son ticket de bus Belgrade-Dubrovnik en échange d'un ticket Mostar-Dubrovnik. Ouf, pépin évité.

L'employée - très serviable - parle anglais, c'est parfait ! Après un début de conversation en serbe, je lui pose quelques questions en anglais pour prévenir tout autre incident de trajet. Et nous apprenons que :

  • De une, (mais il fallait s'y attendre !), il y a aussi un changement à Mostar pour le retour, et il faut payer une réservation pour le bus pour Belgrade (1 "Mark" ou 0,50 centimes d'euros me dit-elle - sur le coup je me dis que c'est bizarre qu'elle me parle en marks, mais je n'y réfléchis pas plus... Encore quelque chose que je vous expliquerai plus tard !).

  • Et de deux, il semblerait d'après elle que nous arriverions plutôt vers 14h (au lieu du 12h40 prévu par les horaires donnés à Belgrade)... Hum, super... Heureusement que notre portable marche en Croatie, comme ça nous pourrons prévenir l'hôtel en cas de retard !

Pour couronner le tout, notre bus pour Dubrovnik arrive avec 15 mn de retard !!!
Il est 10h15...

Vendredi 5 mai, 10h50, quelque part entre Mostar et Dubrovnik

Nous roulons dans la petite campagne (ouf, plus de petites routes de montagne !) depuis le départ de Mostar, quand tout à coup, le bus s'arrête...
Le chauffeur nous annonce : "Carina !"

J'ai bien compris ? "La douane" ?? Mais on n'a pas déjà passé la frontière croate déjà ?
Non, il n'y a pas de doute : le chauffeur récupère tous nos passeports et s'en va avec !!

L'attente nous laisse le temps de cogiter... A quelle frontière sommes-nous donc ?
Serions-nous en train de traverser la Bosnie-Herzégovine pour arriver plus vite de l'autre côté de la Croatie ?
Ou alors ??!...
Et c'est là seulement que nous vérifions avec plus d'attention notre tampon de cette nuit sur le passeport : "BIH".
"Bosnie-Herzégovine". Logique.

Alors voilà !!... Nous croyions fermement jusque-là être en Croatie... alors que, vous l'aviez bien sûr deviné bien avant, nous roulions bel et bien depuis ce matin 3h du mat' en Bosnie-Herzégovine !
Bon, pas grave après tout, on survivra... mais c'est un peu la honte !

... Eh oui, j'ai réussi à le cacher jusque là, mais je dois maintenant vous faire ce terrible aveu premièrement, je suis nulle en géo (bon en même temps, je ne pense pas que ne pas connaître Mostar soit une véritable tare !)... Et deuxio, avant de partir, je n'ai pas pensé à me demander par exactement le bus passerait pour aller à Dubrovnik !!

XmTTwaDtZzj8RTJUnnwHLOtUSI2LXw89fdBXgMaf1Rhc1xpjgNiSxRSuMPf_Uh4srFJKOLw4 ... Et c'est vrai qu'en regardant plus précisément la carte (cliquez pour agrandissement), on s'aperçoit que le trajet pour Dubrovnik (tout en bas, signalé par la flèche rouge) par la Croatie en contournant les frontières de la Bosnie Herzégovine paraît très long !
J'aurais plutôt pensé qu'on passerait par le Monténégro, mais dans ce cas, nous aurions eu les petites routes de montagne déjà avant la frontière ! Mais bien évidemment, nous étions trop fatigués pendant la nuit pour réfléchir à tout ça...

(ce qui n'excuse pas tout quand même, je l'admets)

Bref, tout ça explique toutes ces maisons bombardées en ruine tout le long du chemin, et à Mostar !!...
... Ainsi que le tampon
 sur le passeport après le passage de la frontière (pour la Croatie, pas besoin de tampon...)...
... Et enfin, la monnaie ! (en Bosnie, la monnaie est le "mark convertible" (KM), dont la valeur est exactement la même que celle du mark allemand - mais on peut tout aussi bien payer en euros !!).


BREF.
L'attente pour nos passeports est très, très longue... Nous passons une bonne heure assis là à attendre que notre chauffeur revienne enfin avec nos passeports (cette fois-ci non tamponnés), en courant sous la pluie battante !

Il est 11h55, et il pleut des cordes...
Bon, qui sait, peut-être que nous arriverons quand même à Dubrovnik vers 13h ? Et peut-être que le soleil reviendra ? (je ne perds pas espoir facilement)

12h15, Quelque part entre la frontière bosno-croate et Dubrovnik
Il nous reste encore 60 km, et nous sommes de nouveau sur de petites routes de montagne. Mais je n'abandonne pas espoir, we can still do it !

12h35, Devant un restaurant perdu dans les montagnes
Nous faisons une halte de 15 mn avant de reprendre le chemin...
Bon ok, j'abandonne : nous n'arriverons probablement pas avant 14h, la dame de Mostar avait raison ! Il est temps d'appeler l'hôtel...

Evidemment, nous crevons de faim, mais nous n'avons malheureusement aucun kuna (la monnaie croate) sur nous !

13h, Quelque part dans les montagnes
Encore un bureau de douane !!! Mais qu'est-ce qu'il fait là ????! Pas grave, j'en suis arrivée à un point où je renonce à comprendre...
La pause est courte heureusement, car nous évitons le contrôle de passeports... (ce ne sera pas le cas au retour en revanche !)

13h30
Après environ 1h de trajet terriblement lent (30km/h en moyenne...), et aussi terriblement entortillé et saccadé (petites routes de montagne obligent), le bus reste coincé devant un feu rouge : il y a d'énormes travaux sur la petite route...
D'ailleurs, au passage, ça fait vraiment peur, il y a très très peu de place pour circuler, nous roulons entre d'énormes blocs de pierre qui semblent très peu stables, et le vide, avec vue plongeante sur la mer, aïe, aïe, aïe !!
Au moins, on a une belle vue, ça c'est sûr (mais sous la pluie).

14h10 :
Enfin, Ô grand enfin, nous voici (enfin !) à Dubrovnik !

Nous avons été assez étonnés par la vue qui s'est offerte à nous depuis la petite route : pont démesuré, ferrys gigantissimes...

Eh oui, c'est le Nouveau Dubrovnik !
Le Vieux Dubrovnik avec ses remparts est caché derrière les collines que l'on aperçoit tout au fond.

Voici donc le quartier de la gare routière, dans la nouvelle ville :

Ca fait du bien de sortir enfin du bus après 15h30 de voyage !!!!

La mauvaise nouvelle, c'est qu'il pleuviote encore.
La bonne, c'est que la langue croate ressemble au serbe, et donc, pas de problème pour se faire comprendre ici :) (mine de rien, apprendre le serbe c'est très utile !)

10 mn de bus plus tard, nous sommes à l'entrée de la vieille ville, devant la Porte Pile (avec ses orangers), et trouvons notre hôtel après quelques hésitations, dans une minuscule ruelle à l'intérieur même des remparts !
La chambre et le confort ne sont pas extraordinaires, mais l'emplacement idéal, à 2 pas de la "Placa", la grande artère de la vieille ville, que voici :

Après nous être restaurés dans un petit italien juste à côté de notre hôtel, nous commençons l'exploration de la vieille ville (entièrement piétonne) :

Ici (à droite), le Palais des Recteurs (que nous n'avons malheureusement pas eu le temps de visiter), à côté de la Place de la Loggia :

Nous sommes frappés du nombre de touristes ! Ca parle allemand, français, anglais, japonais dans tous les sens ! On n'a pas l'habitude à Belgrade...

Quelques rues plus loin, on arrive au port de la vieille ville (il y en a un aussi dans le "Nouveau Dubrovnik) :

Avec une digue où l'on se fait vite tremper par les vagues géantes qui arrivent de l'autre côté, si l'on ne fait pas attention ! (ça ne se voit vraiment pas sur la photo, mais il y avait pas mal de vent)

Un petit tour hors des remparts pour regarder un peu comment c'est de l'extérieur...

Il y a vraiment des palmiers partout !

(Ainsi que des orangers d'ailleurs)

Et voici déjà la nouvelle ville  :


On peut s'amuser à rentrer dans la ville à l'intérieur des remparts par différentes rues en hauteur, qui descendent sur une bonne distance ; je vous conseille l'expérience, on a vraiment une magnifique vue en contrebas !

Et voilà, je vous l'avais dit, on atterrit ici, pile dans l'artère principale :

En fin d'après-midi, nous visitons le cloître franciscain avec sa pharmacie (nous pensions aller visiter le Palais des Recteurs le lendemain quand nous serions plus en forme, mais finalement nous n'avons pas eu le temps ! Petite erreur de stratégie...) :

Il y a une petite ambiance de lieu secret / caché...

... avec, au centre, le jardin (de palmiers évidemment !) :

Ca y est, on a fait en gros le tour la vieille ville. Quant à la visite des remparts, nous préférons nous la réserver pour le lendemain, en espérant qu'il fera beau.

Inutile de vous dire qu'on est totalement crevés !
Une petite séance de Spiderman 3 en début de soirée dans un cinéma à l'intérieur des remparts (plus la force de marcher après notre nuit blanche !), et nous nous mettons en quête d'un resto.

Il règne une atmosphère très tranquille, les touristes doivent tous être en train de dîner :)

Eh oui, en effet !
En remontant dans un de ces fameuses petites rues toutes en montée (ou descente selon le point de vue) dont je vous parlais tout à l'heure, on tombe sur une rue perpendiculaire envahie de restos : on en trouve littéralement l'un après l'autre !

Les rabatteurs vous accostent tout de suite pour vous entraîner vers leur enseigne...

Au menu, pratiquement toujours la même chose : spécialités de poisson, fruits de mer ou grillades de viande.
Nous avons donc opté pour exactement ça ! Une soupe de poisson, des moules, et des cevapcici (pour ne pas changer de la Serbie :))
Rien d'extraordinaire en somme, mais pas mauvais non plus.

Il est seulement 22h, mais nous n'avons qu'une envie : rejoindre notre lit, afin nous reposer de cette longue... très longue journée, et ainsi, bien profiter de la journée à venir !

Et je peux déjà vous annoncer en avant-première qu'on a eu du très beau soleil :) (notre récompense pour toutes les épreuves endurées !!!)


Informations pratiques :

Bus pour Dubrovnik :

  • Horaires : départ tous les jours à 22h45, arrivée à Dubrovnik à midi 40 selon les horaires (mais compter plutôt sur une arrivée vers 14h), avec changement vers 10h à Mostar. Retour à 17h15, arrivée vers 8h30 du matin à Belgrade (changement à 20h à Mostar - le bus pour Belgrade part à 21h). Pour le bus de retour, attention, il faut prendre une réservation (environ 0,50 euro) au bureau d'infos de Mostar !
  • Prix : 2700 dinars l'aller simple ; 4800 dinars l'aller-retour.


Hôtel :

Petra Guesthouse,
Getaldiceva 5 (en plein dans la vieille ville de Dubrovnik, à l'intérieur des remparts)
Confort minimal (prendre sa douche dans les 1ers le matin pour être sûr d'avoir de l'eau chaude !), mais gérants sympas et emplacement idéal !

Environ 10 euros la nuit par personne (19,80 euros la chambre double).


Prix :
Pour les restos, les prix sont à peu près les mêmes qu'en France (très légèrement meilleur marché : environ 20 euros pour un repas pour 2 personnes).

Posté par natynatt à 14:54 - 5. Excursions en dehors de la Serbie - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

    Traverser un pays sans s'en rendre compte, vous avez fait fort! )
    Passer par le Monténégro nouvellement indépendant aurait peut-être été compliqué aussi. Quant à faire traverser un bus serbe au Kosovo...

    Dubrovnik, ça a l'air très joli! Superbes photos.
    Posté par Olivier, jeudi 31 mai 2007 à 22:13
  • Ca oui, on a fait très fort !

    En même temps, le fait que tout le long du trajet, on parle à peu près la même langue (j'ai pu communiquer sans problème en serbe avec l'employée de la gare de Mostar - et ça aurait très bien pu être du croate aussi, car il y a peu de différence avec le serbe) n'a fait qu'obscurcir encore plus nos lanternes !
    Mais non, je ne cherche pas d'excuses...

    Pour ce qui est du trajet, après réflexion, je me suis dit qu'avant l'indépendance, ce bus passait peut-être effectivement par le Monténégro : la durée du voyage prévue par la gare de Belgrade était de 13h environ - or pour Kotor (très proche de la frontière croate), nous avions mis à peu près 11h30.
    Probablement qu'en changeant l'itinéraire, ils ont omis de modifier les horaires initiaux !
    Posté par Natsuki, vendredi 1 juin 2007 à 09:31
  • Salut Natsuki

    En faite voilà , cette année c'est décidé mes parents m'emmène quelques jours à Dubrovnik =)

    Mais bon comme notre compte en banque n'est pas celui de Bill Gates , nous cherchons un coin pour les nuits , ou c'est pas très cher...Et celui ou tu es allé ( je ne sais plus le nom ) est dans nos moyen alors je voulais te poser quelques questions..

    1) C'est un hotel ou un gite ?
    2) Est il facile à trouver?
    3) Pas trop sale j'espere ^^
    4) La bouffe compte dans le prix ou faut il l'acheter soi meme?
    5) Que ne faut il pas rater en aucun cas?


    Désolé de t'embêter mais bon j'préfère m'imformer au lieu d'aller à l'inconnu..

    Merci d'avance

    PS: J'poste ici pour que j'sois sur que tu vois le poste ^^
    Posté par Niko, lundi 2 juillet 2007 à 09:41
  • Mince je viens juste de voir que c'est un hotel ^^ Mais je voulais aussi savoir , les prix sont pareils tout au long de l'année ou ça dépends de la fréquence de touristes?

    Enfin bref merci d'avance
    Posté par Niko, lundi 2 juillet 2007 à 09:41
  • Salut Niko !

    Pour les commentaires, tu peux les poster sur n'importe quel article, je ne peux pas manquer de les voir (il suffit de regarder dans la colonne de gauche, à "derniers commentaires"

    Sinon pour répondre à tes questions :

    1. Est-ce facile à trouver :
    Oui !
    En fait, quand tu rentres par la Porte Pile (l'entrée principale dans la vieille ville - c'est très probablement par là que tu rentreras toi aussi), tu te diriges vers l'artère principale de la ville (la Placa) - immanquable - en passant à côté de la grande fontaine d'Onofrio...
    Et tu prends la 3ème petite rue à droite environ (c'est vraiment tout petit) - il y a un petit resto je crois juste avant la porte de l'hôtel (elle aussi toute petite).
    Il n'y a même pas 5 mn de marche entre la Porte Pile et la porte de l'hôtel.

    Tu peux voir tout ça sur le plan ici : http://web.tzdubrovnik.hr/gradmapa.jpg
    (pour te repérer un peu, la Porte Pile est à gauche)

    2. Propreté :
    Non, aucun problème.

    3. Repas :
    Il n'y a aucun repas inclus dans le prix de la nuit (donc pas non plus de petit-déjeuner).

    4. Prix :
    Je ne sais pas si ça varie... Peut-être un peu, mais ça reste dans tous les cas très abordable à mon avis ! (il suffit de réserver sur le site internet que j'ai indiqué dans mon post)
    Par contre, je ne suis pas sûre qu'il reste encore des chambres pour cet été...
    Si tout est déjà pris, tu peux trouver d'autres hôtels ici : http://www.hostelworld.com/findabed.php


    5. A ne rater en aucun cas :
    - Les REMPARTS !!! (mais je crois que ça c'était déjà relativement clair sur mon blog

    - la visite de la vieille ville évidemment : l'artère principale (la Placa), les petites rues qui montent à partir de la Placa (le soir, faire les rues perpendiculaires à ces rues qui montent : il y a plein de petits restos partout), le port. Il paraît sinon que le Palais des Recteurs est pas mal à visiter (nous on n'a malheureusement pas eu le temps...)

    - et un tour en bateau (par exemple Lokrum, comme nous on a fait), mais il y a plein d'autres excursions proposées.

    - et sinon, si tu es amateur : se baigner sur un des nombreuses plages (on te donnera un plan détaillé à l'hôtel).

    - Question restos, pas de conseil particulier, ils proposent tous à peu près la même chose !

    Bon séjour en tout cas
    Posté par Natsuki, lundi 2 juillet 2007 à 10:25
  • Merci beaucoup beaucoup , tu m'aides vraiment là =)
    Posté par Niko, mercredi 4 juillet 2007 à 19:38

Poster un commentaire