Le Belgradois

Deux ans à Belgrade (en Serbie) : mes excursions (en Serbie, au Monténégro, en Croatie, etc), découvertes culinaires et autres aventures.

mercredi 17 mai 2006

LES SUPERMARCHES A BELGRADE, IDEM QUE LES SUPERMARCHES FRANCAIS ?

Je vous avais dit dans un post précédent que la vie à Belgrade, à part la langue différente, c’était à peu de choses près la même qu’en France.

J’avais juste passé un détail sous silence : les courses.

Déjà, une différence, c’est qu’on a bien sûr un peu de mal à déchiffrer les emballages… C’est pourquoi il vaut sans doute mieux au début emporter un mini-dico pour aller à la découverte du supermarché (surtout quand on n'y connaît pas grand-chose en cuisine et qu'on ne sait par exemple pas reconnaître une viande d'une autre !). Malheureusement,  il y a beaucoup de mots que je ne trouve pas dans les petits dicos (j'en ai fait l'expérience), donc il faut souvent jouer à la devinette… Et ça ne marche pas toujours !

La seconde différence, c’est qu’on ne trouve pas forcément les mêmes produits qu’en France (normal en même temps :)) ! Même si bien sûr, pour l’essentiel, c’est quand même les mêmes aliments.

Par ailleurs, les expats ici se plaignent souvent qu'il leur faut faire plusieurs supermarchés pour trouver tout ce qu'il leur faut. Personnellement, je trouve qu'il y a de plus en plus de choix (comme je le dis plus bas, un nouveau supermarché vient juste d'ouvrir) et qu'on trouve à peu près tout ce qu'on veut. De toute façon, faut savoir s'adapter et découvrir les produits locaux, sinon quel est l'intérêt d'habiter à l'étranger ?

Comme je vous l’ai déjà dit, on a la chance Rodolphe et moi d’avoir un grand supermarché (Mercator) à 5 mn à pied de chez nous.

« Grand »… C’est le terme employé par le Petit Futé à propos de ce magasin. Il est vrai qu’à l’intérieur de Belgrade même, on ne trouve que des petites supérettes ; les supermarchés commencent tout juste à se développer (mais les changements vont vite, donc ce post ne sera probablement bientôt d'actualité !). Les courses se font généralement au marché et les produits français s'achètent en général dans les petites épiceries de quartier. Les grandes surfaces sont encore relativement récentes et les Serbes n'ont pas encore l'habitude de faire leurs courses dans les supermarchés (et c'est vrai que ça a un côté plus sympa de faire ses courses au marché plutôt que dans les grandes surfaces uniformisées !).

On trouve maintenant 3 supermarchés dans le Nouveau Belgrade :

  • - Mercator – un supermarché slovène sur le modèle de Carrefour, qui propose de l’alimentaire aux outils en passant par les vêtements (même s’il y a peu de choix par rapport à un Carrefour ! Et il y a pas mal de choses utiles dans la vie courante qu'on ne trouve pas).
  • - Super Vero (de la société Veropoulous - une entreprise grecque comme vous l'aurez deviné !) - souvent préféré à Mercator, car c'est apparemment moins cher (mais je n'ai pas vraiment remarqué) et qu'il y a moins de monde (c'est peut-être vrai aussi).
  • Mise à jour (29 janvier 2007) : - Idea : tout nouveau (il a ouvert il y a quelques mois seulement, en octobre 2006) et incontestablement le plus grand des 3. On y trouve pratiquement tout ce qu'on trouve dans un supermarché français : aussi bien de l'alimentaire que des meubles, machines (frigos, congélateurs), vaisselle et ustensiles de cuisine (il y en a aussi à Mercator et Super Vero, mais là il y a plus de choix), jeux pour consoles, livres, magazines, etc. Il y a également des produits français et un bon nombre de produits asiatiques : algues pour sauce de miso (mais pas pour sushis), sauce de miso, huile de sésame, etc. (et même certains que je n'arrive pas à trouver en France, comme par exemple le vinaigre d'umeboshi ou des mochis marrons, pour ceux qui connaissent ! Bref, la classe !). Nous avons également constaté qu'un bon nombre d'articles sont moins chers qu'à Mercator.

Mais Mercator et Super Vero ne sont pas aussi grands et fournis que les supermarchés qu’on trouve en France – ou en Chine aussi d’ailleurs (à Harbin, ils faisaient souvent plusieurs étages) !

Alors voilà, aujourd’hui j’ai décidé de vous faire un petit topo des choses qu’on trouve / qu’on ne trouve pas à Belgrade… juste pour vous donner une idée – rien d’exhaustif donc (NB: je parle surtout pour Mercator, car c'est le supermarché où nous allons le plus souvent, vu sa proximité !). 

***

Donc dans le désordre, voici les trucs qu’on ne trouve pas ici :

- Des lardons (ça n’existe pas !) - ici on achète le lard par grosses quantités, qu'on découpe ensuite soi-même.

  - Pour ce qui est des pâtes toutes prêtes - je veux parler ici de la pâte feuilletée / pâte brisée / pâte sablée / pâte à pizza -, on peut trouver bien sûr de la pâte à gibanica (la tarte serbe au fromage), qu'on utilise aussi (du moins je pense) pour des pâtisseries à plusieurs épaisseurs (la "pita", souvent à la pomme).

On trouve aussi une sorte de pâte brisée au rayon surgelé. C'est bien pratique !

En revanche, pas de pâte sablée (mais c'était à prévoir), ni de pâte à pizza (c'est plus étonnant) - on ne trouve que des espèces de pains qui servent de base à la pizza, à l’apparence ma foi intéressante :)

- Du jambon emballé sous vide (du moins à Mercator ; j'ai vu qu'ils en avaient à Super Vero. Comme quoi c'est vrai que l'offre varie un peu selon les supermarchés) – en rayon, dans ce genre d’emballages, on ne trouve que de la pancetta ou du jambon fumé. Mais pas de jambon blanc – on a mis un moment à comprendre que pour acheter du jambon, il faut s’adresser à la boucherie.

Bon au début ça nous a un peu rebuté vu qu’il fallait s’adresser à la vendeuse en serbe et demander un truc très précis – mais finalement pas de problème, l’échange est minimal ! Je fais "oui" de la tête quand elle me demande si ça va si ça dépasse de quelques grammes (ça j’ai remarqué que c’est une petite astuce des vendeuses de Mercator : elles en mettent systématiquement plus que ce qu’on demande), et "non" quand elle me demande si je veux autre chose. Eh oui car en fait, je comprends à peu près ce qu’on me dit (les choses simples bien sûr), mais pour parler, c'est une autre chose !

Petit inconvénient de ce système : ça prend toujours énormément de temps pour obtenir quelques malheureuses tranches de jambon, car il y a toujours une file monstre qui attend !

- Question fromage, impossible également de trouver du fromage râpé - à part du parmesan… bien que par ailleurs, il y ait pas mal de choix (emmenthal, fromage bleu, crèmes à tartiner, gouda, cheddar, brie - mais ce dernier est cher ! … Par contre, il paraît que les Serbes n'apprécient pas trop les fromages "faits" du type camembert). Il faut donc s'adresser aux vendeuses du rayon fromager (donc pareil que le jambon, il faut faire la queue, ça prend du temps).

- Pour ce qui est de la maïzena, on n’a pu trouver que ceci :

Il s’agit de farine de maïs ; bon ok ça n’a pas la même couleur... ni d'ailleurs la même consistance que la Maïzena - c'est jaune avec la consistance de la farine -, mais je pense que c’est à peu près la même chose. Et ça rend bien en cuisine – j’avais déjà testé en Allemagne.

- Au rayon épices, j’ai pu constater qu’il y a assez peu de choix. On trouve surtout des mélanges tout prêts pour diverses préparations (du genre herbes d’assaisonnement pour la viande grillée, ou pour les pizzas, le poulet, etc.) En dehors de ça, le choix est assez basique : poivre noir (non moulu !), romarin, origan, cumin, cannelle, piment, 5 épices... c’est à peu près tout en fait ! Mais bon ça suffit pour la cuisine, et je pense que ça va évoluer très vite aussi.

- Enfin, pour ce qui est de la viande, on ne trouve évidemment pas de biftecks comme on les connaît en France : il s’agit de biftecks à la serbe, c’est-à-dire à base de viande mélangée de bœuf et de porc, tout aplatis... et bien évidemment énormes – perso je ne suis pas fan.  On trouve également des rouleaux tout prêts de cevapcici (à base de viande mélangée également).

Petites remarques :

- Pour certains produits, au contraire de ceux que j’ai cités jusque-là, le choix est monstrueux !! Par exemple la mayo : il y a un rayon entier de mayonnaises différentes… Parfois des pots de 1 kg !

 Idem pour les chips, qui occupent un rayon incroyablement long (je ne me rends pas compte si c’est la même chose en France ?)…


Et au rayon biscuits, on trouve 2 rayons entiers de gaufrettes !!

- C’est flagrant comme pour certains produits, il y a extrêmement peu de choix : par exemple pour les surgelés (3 sortes de poissons panés uniquement... et bien sûr, inutile de chercher des plats tout préparés : en gros, on ne trouve que des pizzas, du poisson, des croissants et quelques légumes), ou les pommes de terre : on a le choix seulement entre les pommes de terre nouvelles et les pommes de terre « standard ».

- On trouve quand même un petit rayon asiatique, avec le minimum nécessaire : sauce de soja, vinaigre de riz, sauce Worcestershire, vermicelles, glutamate monosodique, mélange 5 épice, et sauce aigre-douce Oncle Ben's toute prête…

- Les Serbes semblent beaucoup aimer les produits laitiers ! Il y a pas mal de boissons au yaourt avec des parfums différents : pêche, abricot, fraise, ...

On trouve aussi des spécialités serbes dans ce rayon, comme le "kajmak" (crème de fromage au goût assez fort - mais ça dépend pas mal de la marque ! - que l'on peut manger par exemple dans les pljeskavice - le hamburger serbe) ou la "kisela pavlaka" ("crème aigre", appelée "crème sûre" au Canada), qui fait office de crème fraîche, et que l'on peut manger aussi dans les pljeskavice. Et enfin on trouve également  du "babeurre" (en anglais : "buttermilk" ; en serbe : "kiselo mleko"). Je ne sais pas quel usage on en fait ici. J'ai regardé un peu sur internet, et d'après ce que j'ai vu, on l'utilise aux Etats-Unis par exemple pour rendre les muffins et autres gâteaux plus moelleux.

On remarquera aussi que les Serbes aiment bien boire du yaourt nature (en particulier pour accompagner du "burek" - tarte feuilletée à la viande - ou de la "gibanica" - tarte feuilletée au fromage, le "sir"). On en trouve des bouteilles entières et bon marché (et c'est bon !!).

- L’approvisionnement semble être assez… aléatoire… (du moins à Mercator - je ne vais pas assez souvent dans les autres supermarchés pour faire ce genre de constatation). C’est le moins qu’on puisse dire ! Il arrive souvent que du jour au lendemain, on ne trouve plus les mêmes produits sur les rayons (du coup pour le poulet, on a pensé au début qu’ils n’en vendaient pas à cause de la grippe aviaire ; mais il est apparu la semaine suivante…)... Idem pour le rayon pâtisserie à Mercator : j'ai cru au début (et pendant un bon moment quand même) qu'il n'y en avait pas et j'en avais déduit que les Serbes n'étaient pas trop pâtisserie (ce qui est carrément une grossière erreur !!) !! Mais là aussi il s'est avéré que c'était en fait un problème de réapprovisionnement !

Ainsi, certaines marques sont absentes des rayons pendant une semaine et réapparaissent la semaine d’après ! Du genre les pommes noisettes au rayon surgelés, les Kellogs’ K ou les Fitness pour les céréales, idem pour certains yaourts à boire…

Idem pour certains légumes… Du coup par exemple pour l’ail, comme on n’en trouvait pas au format « normal », on en a pris des minis, qui ont exactement le même goût !!!

Donc petit conseil : ce n'est pas parce que vous ne trouvez pas un produit au début qu'il ne faut pas continuer à le chercher ! Continuez à explorer les supermarchés...
Et faites marcher le bouche-à-oreille : c'est souvent en discutant avec des connaissances que vous allez découvrir que tel supermarché propose tel produit alors qu'un tel autre n'en a pas... Et puis tout est toujours en constante évolution !

Bon le point positif on va dire, c’est que ça nous fait tester d’autres produits en attendant…

Conséquence de ces problèmes d'approvisionnement, la fraîcheur des légumes laisse parfois à désirer – souvent, l’ail est germé, et il est rare de pouvoir trouver des paquets de tomates où il n’y a pas une ou deux tomates moisies… Idem pour les œufs ! On avait remarqué au début que les gens avaient l'air de choisir leurs oeufs avec beaucoup d'attention. En voyant l'état des boîtes, on a compris ! Les œufs sont souvent cassés, ou ont une apparence peu rassurante…
Il faut donc la plupart du temps s’atteler à la tâche de la composition d’une boîte d’œufs « best-of », càd sélectionner des œufs dans d'autres boîtes pour remplacer les oeufs abîmés de la boîte qu'on prend… 

- Les quantités vendues sont souvent plus grandes qu'en France : les pots de yaourt Activia font 150g (au lieu de 125g en France), la viande de boeuf est le plus souvent en paquets de 500 g (très rarement de 250g ! Mais encore une fois, tout dépend de l'approvisionnement). Les oeufs sont vendus par 10 uniquement. Et la feta est en pots de 1kg !!!!  

- Il arrive enfin fréquemment que les emballages des produits sur les rayons soient entièrement en langue étrangère !
Les langues les plus représentées ? Sans doute le français et l’allemand... Mais aussi l'anglais, l'italien... ou le russe ! 

Nous bien sûr, ignares que nous sommes en serbe, ça nous arrange, ça nous fait quelques emballages de moins à déchiffrer... Mais essayez de transposer cette situation en France !... Imaginez par exemple que vous voulez savoir comment préparer le riz que vous avez acheté, mais que tout est écrit en portugais !

- Enfin, une particularité des produits serbes, et c’est sur ça que je vais conclure, c’est qu’ils souvent beaucoup plus originaux et fantaisistes qu’en France ! Ainsi, au rayon boissons, on trouve une multitude de boissons aux fruits rouges, fraises, pommes-abricot, carottes, citron-menthe… j’ai même vu une boisson « anti-stress » à base de fruits rouges !
Idem au rayon chocolats… Il y a des parfums très imaginatifs (fraise, citron vert et menthe, yaourt, etc).

Conclusion de mon article ? Eh bien non, je n'en ferai pas... je vous laisse vous faire votre propre idée !
 


Renseignements pratiques :

Mercator
Bulevar Umetnosti
Novi Beograd
Bus 16, 65, 77, 83 (descendre à « Blok 30 ») et prendre à gauche.

Idea
Novi Beograd
A partir du Nouveau Belgrade (descendre à l'arrêt d'après Mercator quand on vient du centre-ville et aller à l'arrêt de bus dans la grande rue à gauche sur le rond-point) : bus 73

Super Vero :
Novi Beograd
A partir du centre-ville (arrêt Zeleni Venac), prendre le bus 67 jusqu'au terminus.

Posté par natynatt à 09:15 - 2. Anecdotes sur Belgrade et la Serbie - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Je viens de découvrir ton blog et je vais le faire tourner aupres d'ami(e)s non-serbes qui veulent découvrir mon pays d'origine ...
    Blog très bien fait et réaliste
    Bonne continuation "voisine" (je suis du blok 33, pas loin du "yu biznis centar" ... )
    Posté par une serbe, jeudi 19 juin 2008 à 00:53
  • je viens de lire les commentaire et je pense que le magasin dont je ne me souvenais pas du nom entre belgrade et Zemun c'est mercator .en France ce que je regrette le plus c'est que l'on ne trouve pas de yogurt nature à boire dans les bouteille en plastique ou carton comme en Serbie il y en a mais ils sont tous sucré.
    Posté par fanfan, vendredi 23 janvier 2015 à 21:55
  • Alors comme ça Carrouf n'a pas pris d'assaut la Serbie?! Je dis ça car la pauvre Pologne (assez loin je sais ) a été envahie par les supermarchés carrouf et Auchan en tête et je m'étais dit qu'elle n'était pas la seule "victime".
    C'est marrant ta remarque sur les chips car j'ai fait la même quand je vivais à Varsovie, au moins 10 sortes de chips différentes et les yaourts, pareil, beaucoup plus de choix qu'en France même si certains étaient des Dano**. On pourrais faire des études de comparaison de supermarché
    Posté par elsa, samedi 23 juin 2007 à 18:32

Poster un commentaire